30 décembre 2010

Message à tous

Bon, ben puisque je suis le seul à poster, c'est moi qui vous les souhaite: bonnes fêtes à tous.Voilà, c'est tout.
Posté par adnihilo à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 décembre 2010

De la mythologie

Allez savoir pourquoi, quand il s'agit de tuer le temps, des intérêts incongrus naissent pour n'importe quoi pourvu que ma curiosité soit émoustillée. Et je suis très éclectique dans ce genre de chose, aussi enclin à m'intéresser à Minsk ou aux armateurs du début du siècle (généralement, je ne retiens rien de tout ca, mais bon).Et vous ne savez pas quoi ? D'ici une trentaine d'années, une petite ile du nord de l'Islande va disparaitre sous les flots, victime de l'érosion marine -jusque là, comme Minsk, je m'y intéresse deux minutes... [Lire la suite]
13 décembre 2010

Pierre Desproges est vivant !

Ils sont plein à être morts. Peyo est mort. Davey Boy Smith est mort. Jocelyn Quivrin est mort. Emmanuel Bove est mort. Heath Ledger est mort. Scott Fitzgerald est mort. Pierre Desproges, non.Pourtant, le recueil d'éloges funèbre constitué par le respectable professeur Rollin et paru pour l'année où on célébrait Desproges en général sous prétexte qu'on l'a mis entre six planches est la preuve irréfutable qu'un sacré paquet de gens le pensent et répandent l'idée à la vitesse vertigineuse qui serait nécessaire à Ravhin l'Afghan... [Lire la suite]
09 décembre 2010

Miss Walker

Bonjour, On m’a chargé de reprendre le flambeau concernant les critiques de bandes dessinées. J’ai accepté avec plaisir… pour votre plus grand désarroi. Vous voilà prévenus !                                                                        ~~~~~~ Mon premier choix s’est porté sur le... [Lire la suite]
07 décembre 2010

Je serai alors au soleil et à l'ombre

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais commencer par reconnaitre la malhonnêteté de ma démarche. Je n'ai pas fini le bouquin (mais vous me direz que ca m'arrive de temps en temps), mais là, pour le coup, je m'écraserai si vous me dites que "Même pas soixante pages, merde !"Pourtant, qu'on ne s'y trompe pas: certes je ne suis pas allé bien loin et n'ai donc pas fait preuve de témérité mais je n'ai pas non plus été poussé au courage par le texte de Christian Kracht.Le sujet, pourtant, m'avait plutôt emballé. Il... [Lire la suite]