20 août 2009

Géométrie d'un rêve

Aujourd'hui, c'est le jour d'Hubert Haddad. En librairie, aujourd'hui, vous pouvez trouver Géométrie d'un rêve, qui se trouve évidemment être son dernier né. Etant extraordinaire de nature, j'ai déjà vu de quoi il retournait et même si je dois avouer que je ne suis pas allé jusqu'au bout, je vais quand même vous en parler.Le personnage d'Hubert Haddad, que nous pouvons appeler Hubert Haddad, relate une histoire d'amour passée avec une cantatrice, relation perdue à mi chemin entre l'addiction et la répulsion, et couche sur papier les... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juin 2009

L'A26

Encore Pascal Garnier, et il écrit bien, le bougre. Etant donné que Garnier, on le connaît, je ne vais pas vous faire l'affront de vous le présenter encore (ou du moins de présenter son style) parce que premièrement, l'A26 est fidèle aux autres ouvrages de Garnier, et que d'autres part, comme vous avez certainement épluché ce blog sous toutes ses coutures, vous êtes déjà au courant.Come d'habitude, donc (!), Garnier écrit du sombre, restitue parfaitement les ambiances en quelques coups de Word. Ouvrir "L'A26" revient... [Lire la suite]
29 avril 2009

Ode à David Pearson

Autant on peut parler des films en passant outre les affiches qui les vantent, autant on lit un livre en passant quoiqu'il arrive par la couverture dont on l'a revêtu.On peut dans cette catégorie blâmer nombre d'éditeurs persuadés de fabriquer des couvertures somptueuses mais qui desservent le livre malgré tout mais je me contenterais de les passer sous anonymat parce qu'on est pas là pour enfoncer les charlots. Et qu'on est pas là pour ca de toutes facon, comme l'exhibe pudiquement la petite phrase de Ben Jelloun sous le titre... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2009

La théorie du panda

Sur un conseil de Carotte, Adnihilo le Grand s'est lancé à corps perdu dans La théorie du panda, et ca l'a pas mal reposé.C'est un bouquin qui ressemble à des vacances, une ville, quelque part en Bretagne, sans nom ni identité, où l'on peut vite s'ennuyer si l'on y vient pour faire la fête, mais qui recèle de sympathiques bonnes gens. C'est un livre zen, à lire pendant une période de rush, entre deux jours de boulot, on en ressort zen et apaisé avant d'attaquer à nouveau l'emballement du taff. On y découvre tout un tas de personnages... [Lire la suite]
10 novembre 2008

Au fait

Dans ma précipitation permanente, j'ai oublié de vous signaler le Prix de Flore, qui renvient à Tristan Garcia, et le Médicis à Jean Marie Blas de Roblès, qui a un nom plutôt long. Voilà.