12 janvier 2010

Les oeuvres au programme

Puisque personne dans cette foutue Confrérie n'est capable de poster, c'est encore Adnihilo qui s'y colle.En confessant toutefois une période creuse, du point de vue des lectures. Depuis Le violon de Rotschild il y a plus de deux mois, Adnihilo n'a pas lu grand chose. Il a exhumé une critique concernant Le soldat et le gramophone pour montrer à toute forme de vie présente dans la blogosphère que, contrairement aux apparences, la Confrérie n'était pas morte et remuait encore un peu les orteils. Il aurait bien aimé que se porte... [Lire la suite]

15 novembre 2009

Le soldat et le gramophone

"Tu vas voir, ca va te rappeler Emir Kusturica !""C'est Kusturica en livre, c'est énorme !"Alors je m'y suis plongé. C'est vrai. Sans aller jusqu'à Kusturica, on repère les similitudes et on est dans le même univers et on s'attend à voir la frimousse de Miki Manojlovic débarouler à l'improviste. Comme chez Kusturica, on écoute quelqu'un raconter son histoire en s'attardant plus sur les personnages hauts en couleurs, à la façon dont ils se sont retrouvés confinés dans leur situation actuelle et comment ils composent... [Lire la suite]
04 avril 2009

Coup de tête, d'oeil

Le Comte entame la lecture du livre " le soldat et le gramophone" Dés les premières pages on ets captivé par le récit et le style. Pour un premier roman il promet beaucoup. A suivre.
Posté par comte à 19:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,