10 novembre 2013

Peindre la mémoire

Deux phrases ne cessent de hanter mon esprit depuis quelque temps. La première « Y en a marre de la rentrée littéraire », d’une rare violence, m’a fait l’effet d’une vérité inavouable à cette période de l’année. L’autre, non moins philosophique est de William Shakespeare et à été utilisée par Claude Simon lors de son discours de Stockholm en 1985 : « Si le monde signifie quelque chose, c’est qu’il ne signifie rien ». Ces deux cris du cœur n’y sont donc pas pour rien dans mon choix de vous parler du dernier roman de... [Lire la suite]

27 octobre 2013

Je suis un fumiste

OK. Je vous dois un post pour vous rembourser celui-ci. C'était un bouquin bradé, pas cher, et d'un excellent auteur. Et je maintiens cet épithète. Comme moi, vous auriez sauté dessus, mais pas de pot, c'est moi qui l'ai eu et pas vous. Alors j'ai pris mon temps pour le lire, avec une terrasse, un verre de vin et une clope.Pourtant, c'est dans l'eau. Enrique Vila-Matas n'en est pas la moitié d'un, et pour en avoir lu d'autres, je peux vous l'affirmer avec assurance, mais on va passer sur ce coup là. On est un peu loin de la Catalogne... [Lire la suite]
16 août 2013

Une idée qui vous plaira

Encore une fois, et pour être bien sur d'être le plus complet sur mes bonnes surprises de l'année passé au cours de laquelle j'ai été absent d'ici, je mets en avant un vieux truc bon lu il y a longtemps, par une soirée d'hiver mais réchauffé par les lumières chaleureuses d'un pub irlandais. Et c'est quoi ? C'est du russe. On est bien des années avant Vladimir Maïakovski, perdu dans le Saint-Pétersbourg du dix-neuvième et entre des personnages là aussi très riches. Les personnages principaux s'effacent même assez vites devant les... [Lire la suite]
15 août 2012

Eros fakir

La formule que j'utilise ici comme titre ce ce post (admirablement brillant, je le sais par avance) n'est pas de moi. Je ne connais Richard Garzarolli que par la quatrième de couverture d'Un train peu en cacher un autre, mais je suis sur qu'il ne me tiendra par rigueur de cet emprunt qui me servira comme à lui à défendre un recueil qui nous a tous les deux séduit.Parce que force est de constater qu'on est pas trop de deux pour parler de ces nouvelles, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ne son pas facile à décortiquer. La... [Lire la suite]
09 août 2012

L'auteur a fait exprès

Encore le genre de texte duquel je n'attendais rien en particulier. Histoire de ne pas être en manque et de se la couler douce quand même, quelques lectures dans lesquelles on a pas trop besoin de s'investir. C'est un peu ca, la lecture de plage, finalement, pas besoin d'aller voir chez des auteurs qui écrivent mal et sans contenu pour pouvoir se reposer. Donc, Suzanne. Loin des daubes et pas si près des joyaux. On a la une petite autobiographie sans doute très académique, l'histoire d'une famille par la voix du seul littéraire qui... [Lire la suite]
27 juillet 2012

Marchons avec lui

Où l'on découvre que je passe presque mon été avec Fitzgerald. Mais ce qui est épatant chez lui réside autant dans ses textes, son styles et les histoires qu'il nous raconte que dans ce qu'on en pense après et le besoin qu'on éprouve à aller trouver d'autres lecteurs qui connaissent le texte et ont eux aussi besoin d'échanger leur point de vue. La manière d'envisager et de faire le tour d'une nouvelle de Fitzgerald est tellement vaste et polymorphe qu'on a besoin d'en discuter. C'est sans doute plus le cas pour L'étrange... [Lire la suite]

29 juin 2012

La vie à l'envers

Une nouvelle, aujourd'hui. Juste une. C'est assez léger, je pourrais en convenir, mais il ne s'agbit pas non plus de n'importe laquelle. Et comme il est toujours un peu agacant que tout le monde prenne le sujet d'un film (et le film en lui même) comme quelque chose de merveilleux mais sans jamais se poser la question de savoir d'où vient la substance, je vais me cantonner juste à L'étrange histoire de Benjamin Button. On va dire que vous connaissez déjà le principe de la nouvelle, un peu Dorian Gray sur les bords. Benjamin Button,... [Lire la suite]
20 juin 2012

Post pictural

  Le présent post, vous allez tous en être esbaubis, commence comme une anecdote dont l'intérêt n'apparait pas comme évident, et vous le verrez aussi, se termine sur une note plutôt optimiste qui colle parfaitement à la spécialisation du blog. Je gambadais il y a peu sur la ligne 14 du métro parisien (je passe sur ma provenance et ma destination, c'est justement ca qui pourrait ôter tout intérêt au post) et me suis retrouvé avec le regard sur une demoiselle assise dans la rame qui roulait en sens inverse et qui s'est... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2012

Docteur House et mister Laurie

Sans doute ne suis-je pas le meilleur clampin pour divaguer sur un roman policier comme je peux le faire d'ordinaire sur tout un tas d'autres textes, mais bon, pour changer un peu, hein... Promis, je ne vous fait pas l'affront de vous recracher pêle-mêle le curriculum de Hugh Laurie, que tout le monde connait déjà parfaitement, mais il me faut quand même mentionner subrepticement et mine de rien, il est le docteur House en plus d'être Hugh Laurie. Sans doute aurait-il préférable de pouvoir se passer de cette facette de l'auteur et... [Lire la suite]
16 avril 2012

Servus Reginae

Ne m'appelle pas. De mon plein gré,J'irai au temple. Et, devant toi, sans dire un mot,Je m'inclinerai. Alors, j'écouterai tes paroles,Et j'attendrai,Timide, un rendez-vous furtif - EspereraiVaincu et faible, sous le jougDe tes passions,Parfois servant, parfois aimé,Toujours esclave.     Alexandre Blok, 1899"Le Monde Terrible", Gallimard, 2003
Posté par adnihilo à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,