29 septembre 2013

Billet sur le fil

  Oui, les potos, ce coup-ci, je vous emmène avec moi pour tenir en équilibre sur un fil perché à quelques mètres de hauteur et y retrouver Daniel Morvan qui est, lui, déjà en équilibre dessus. Il nous y attend avec Lucia Antonia, son personage qui sautille sur le vide pendant que lui se débat avec et que nous le faisons bouger plus en montant dessus. Et pendant que vous crapahutez, je me perds dans mes pensées et me demande si j'ai bien aimé ce texte qui m'a fait vous emmener là haut. Elle est très déroutante, cette... [Lire la suite]

10 août 2013

Le nuage en pantalon

Pour une fois, je vais vous parler d'un poète. L'excuse que je vais invoquer s'appelle Le nuage en pantalon, mais gardez à l'esprit que malgré la qualité des vers, ca reste un prétexte.   Parce qu'il est fascinant, Vladimir Maïakovski. D'abord, il a un visage un peu flippant, mais très mélancolique en même temps. Je ne sais pas si les deux termes vont ensemble, mais Maïakovski est une sorte de mélancolique métallique, et l'alliance des deux en fait toute sa saveur. C'est un coeur d'artichaut qui n'en a pas l'air, et qui... [Lire la suite]
04 septembre 2012

Où il faut se laisser aller

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les textes en question sont dépaysants. Ou alors, c'est qu'on connait déjà l'Iran, évidemment, mais gageons que beaucoup de lecteurs parviendront à s'évader avec ces nouvelles. Des petits nouvelles, donc, qui décrivent calmement et poétiquement quelques scènes de la vien en Iran. On n'ira pas chercher des intrigues particulières ni des constructions recherchées, il s'agit de ce genre de textes calmes où il suffit au lecteur de se laisser porter par le rythme et les personnages pour se détendre et... [Lire la suite]
23 juin 2012

Revenons-y

Plus grand que les racinesDes sentiments plus ou moins profondsDe joie, de tristesse, de colère et de plaisirPareils à des enfants turbulentsQui en moi s'agitent, Plus grand que le pélagique poissonDes six organes et des sept péchésQui agite la queueComme l'ombre nocturne sur la fenêtre à glissière, Plus grand que les poussières cosmiquesJonchant la cour du péché originel et du karmaAprès avoir traversé l'obscuritéPareille à celle du four du potier Plus grand que la source jaillissant dans le désert,Dont les eaux coulent de... [Lire la suite]
16 avril 2012

Servus Reginae

Ne m'appelle pas. De mon plein gré,J'irai au temple. Et, devant toi, sans dire un mot,Je m'inclinerai. Alors, j'écouterai tes paroles,Et j'attendrai,Timide, un rendez-vous furtif - EspereraiVaincu et faible, sous le jougDe tes passions,Parfois servant, parfois aimé,Toujours esclave.     Alexandre Blok, 1899"Le Monde Terrible", Gallimard, 2003
Posté par adnihilo à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2011

Les impressions fugaces

Et voilà. Puisque le Japon est l'invité du Salon, je me suis dit qu'il fallait éventuellement lire deux trois bricoles. Et au hasard d'un bouquin déclassé, je suis tombé là dessus. Ceci dit, je vous comprends aussi, Adnihilo qui se met à lire de la poésie japonaise, sortant de ses auteurs russes, suisses, médiévaux ou théâtreux, ca surprend un peu. Mais arrêtons nous y de plus prêt.Non pas que jusque là je rechignais à lire de la poésie, ou des auteurs japonais ou des haïkus, mais bon. Je partais du principe que des poèmes de trois... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 janvier 2011

Mon rêve familier

Mon rêve familier(Melancholia, Poemes saturniens) Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.   Car elle me comprend, et mon coeur transparent Pour elle seule, hélas! cesse d'être un problème Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême, Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.   Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore. Son nom? Je me souviens... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 08:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juillet 2009

Bleu

J'adore mon boulot. Je rencontre out plein de clients, et il y en a même des rigolos desquels ont peut honteusement se marrer.Par exemple, ce client dont un de mes collègues s'est occupé:"Je cherche Paroles, mais je ne l'ai pas trouvé en rayon...""Paroles, c'est en poésie, tout au fond, à la suite de la littérature générale.""Vous êtes sur ?""Paroles, de Prévert, c'est bien en poésie, je suis sur""Oui, mais c'es pas de Prévert. C'est de Poilu."   Cet échange, que le petit... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 00:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juin 2009

Gardons Hervé Jullien !

Anatomies urbaines, d'Hervé Jullien, nous est arrivé en dix exemplaires gracieusement envoyés par les Editions Zurfluh. Le problème résidait dans le caractère sauvage de l'office.Pourtant, avant de les mettre aux retours, le nom de l'auteur m'a sauté aux yeux. Hervé Jullien. Il n'a pas écrit beaucoup, et je ne savais même pas qu'il écrivait, mais forcément, il faut tout faire pour le garder.Salut à toi, Hervé, à l'autre bout du monde !
Posté par adnihilo à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,