29 mars 2009

Anthologie

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:none; mso-layout-grid-align:none; punctuation-wrap:simple; text-autospace:none; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-font-kerning:14.0pt;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; ... [Lire la suite]

16 mars 2009

La vengeance de la pelouse

Qui n'a pas lu Brautigan se doit de le lire. La vengeance de la pelouse en premier lieu, dans laquelle il expose pêle mêle de courtes histoires probablement vécues, et transcrites dans un style très dépouillé, juste assez pour se laisser le soin de replacer une ligne totalement absurde. Prenons pas exemple la description d'une roulote crade sous un ciel gris dans laquelle se confine un bucheron illéttré et retraité ayant pour seul compagnon une créature mi-chien mi-chat honorant les visiteurs d'un "miaouf".Je reconnais ne... [Lire la suite]
10 mars 2009

Le coeur à genoux

Prenons un adolescent. Ou plutot un jeune adulte. La vingtaine, à peine. Attifons le d'un jean à la mode, d'une veste chère et d'une chemise à rayures discrètes (rouges, disons). Coiffons le en mettent sur le côté sa mèche blonde et laissons lui une barbe de trois jours pour qu'il s'imagine ne pas se raser pas tous les jours même s'il taille son duvet de trois jours pour que ca ait l'air négligé. Nous avons donc un parfait jeune minet aseptisé du seizième arrondissement de Paris. Appelons le Aymeric. Et mettons le au féminin. Nous... [Lire la suite]
05 mars 2009

Gloire

En le voyant sur la table, je me suis dit que puisque Les arpenteurs du monde était pas mal, Gloire devait être dans la lignée.Gloire se compose de neuf nouvelles qui, éventuellement, peuvent avoir un lien entre elles. Encore que. Elles ne sont liées que par paire, quand elles trouvent dans le bouquin une siamoise digne d'être leur soeur. On trouve, pour ne citer que la meilleure et la plus rigolote, voire même la seule digne d'être relevée, un citoyen allemand banal, qui répare des PC récalcitrants, qui du jour au lendemain recoit... [Lire la suite]
21 décembre 2008

Il n'y a pas que Delerm qui s'appelle Philippe

Le dernier livre de Philippe Fenwick est un recueil de nouvelles assez hétéroclite qui porte bien son titre. On met ce qu'on veut, dans le mot folk, un mot un peu fourre tout. On y trouve à peu près que des situations singulières et assez étranges mais qui, à lire les nouvelles, peuvent arriver de facon plutôt normale ou en tout cas pas vraiment improbable. Le bouquin n'a pas ambition de faire de longues pages qui se prennent la tête et d'intellectualiser à mort des situations qui peuvent paraitre bizarre jusqu'à en faire une... [Lire la suite]