12 juillet 2012

Prépare toi à tout, et trouve autre chose

Une ancienne amie me disait un jour qu'elle avait pris, bien malgré elle, un de mes tics de langage. Je ne m'en étais jusque là pas apercu, mais régulièrement, après un flop, un bide, quelque chose que je raconte ou entends mais qui s'avère totalement inintéressant ou n'importe quoi du même acabit, je clos par "Voilà voilà". J'aurais aussi pu ponctuer cette intro par cette habitude si l'anecdote ne tendait ici vers rien. Pourtant, si l'intérêt ne m'apparait pas évident, il me faut vous confier que c'est la première fois que je... [Lire la suite]

01 décembre 2011

Le décafardiseur

C'est la que ce situe toute la difficulté. Non pas que je l'ai rien à dire sur Le décafardiseur, c'est même tout le contraire, il s'agit juste de trouver les mots pour vous attirer jusqu'à mon propos qui, vous verrez, sera passionnant. Mais là tout de suite, je pêche sur l'intro. Du coup, ne m'en veuillez pas, je vais commencer n'importe où. Parce que Le décafardiseur, c'est très particulier comme texte.On se retrouve dans la Russie du début du siècle et dans un univers qui n'existe pas, et avec un auteur qui a sorti les atmosphères... [Lire la suite]
29 novembre 2011

Berazachussetts

Mais quezaco que ce titre ! "Berazachussetts" de Leandro Avalos Blacha est la nouvelle surprise des éditions Asphalte. Attention, attention, ça va déménager encore chez la petite maison d'édition qui monte ! Trash est une zombie obèse qui se retrouve un jour dans la ville de Berazachussetts. Celle-ci est receuillie par un groupe de quatre veuves retraitées un peu louches. Les cinq drôles de dames font la fiesta ensemble, mais les choses dégénèrent lorsque Trash agresse l'ancien maire de la ville. Après cette agression Trash se... [Lire la suite]
18 novembre 2011

Du domaine des Murmures

Du domaine des murmures appartient à cette catégorie très fermée des bouquins que j'aurais du mal à défendre avec la même justesse et la même ardeur avec lesquelles ils ont été écrits. Je ne suis pas sûr d'arriver à le défendre comme il le mérite, et Dieu sait que son mérite est grand (c'est d'ailleurs parce qu'il est grand que la tâche s'avère ardue). Il me faut vous avouer quelque chose. Puisque la première chose qu'on lit d'un bouquin est généralement sa quatrième de couverture, il faut que j'apporte certaines précisions là... [Lire la suite]
17 octobre 2011

Le jour où est livré un post assez léger

Me voilà qui me la ramène aujourd'hui avec une confession honteuse: je viens avec rien.Pourtant, je m'étais dit que Limonov me plairait, malgré mes mauvaises expériences avec Emmanuel Carrère. Certes, j'étais prévenu: le monsieur n'écrit pas bien et s'aime beaucoup, mais d'un autre côté, c'est un bouquin sur Edouard Limonov, un personnage atypique et assez riche et qui, somme toute, est un prétexte fabuleux pour pouvoir brosser un portrait du paysage littéraire russe actuel (preuve en est: Zakhar Prilepine est un des personnage du... [Lire la suite]
12 octobre 2011

Eesti

Avant de jeter un coup d'oeil puis de lire carrément Eesti, je ne connaissais pas Richard Millet outre mesure. Je le situais, évidemment, et connaissait les titres de ses romans mais sans les avoir lus. Maintenant que j'ai lu un bouquin de lui, je ne suis pas certain d'être fan de lui, vous ne m'en voudrez donc pas de ne pas m'étaler sur lui et de ne pas lui consacrer une partie trop conséquente dans ce post. Mais bon, puisque c'est l'auteur, on va quand même en dire deux mots. Millet nous a pondu là un bouquin sur l'Estonie, et là,... [Lire la suite]

06 octobre 2011

Zakhar est revenu

Zakhar est de retour, et hop ! Pour rappel, souvenons nous de San'kia. Voilà. Ce coup ci, après San'kia qui, je le redis, est une merveille, il nous revient avec des nouvelles, et évidemment, et comme tout recueil de nouvelles, c'est très inégal. D'un autre côté, comme on est tous des gens intelligents, on va essayer de passer outre ces irrégularité du rythme en se disant que, puisqu'il est inhérent à presque tous les recueils, notre attention devrait et va se focaliser sur le reste. En gros, on le mentionne et on passe. Zakhar... [Lire la suite]
28 septembre 2011

Mademoiselle Coeurs-Brisés

Qu'on ne m'en veuille pas, ce coup ci, si je parle autant du bouquin que du rapport que j'ai avec le texte lui même. Et come je suis un critique merveilleux, me voilà contraint de corriger une petite chose dans la phrase précédente avant que nous ne nous fourvoyions tous: Sillage, qui nous a vendu le texte comme excellent, savent de quoi ils parlent. Ce court texte, à défaut d'être passé à la postérité, sert la littérature en général. Et, est aussi déroutant. Par exemple, qui l'eut cru ? Ce personnage qui a donné son nom au roman,... [Lire la suite]
24 septembre 2011

De ce qu'on avait jusque là jamais lu

Le monsieur d'appelle Baek Nam-Ryong et je vous propose de deviner d'où il vient. Les quelques personnes qui se sont prêtées au jeu se sont, pour la plupart, perdues en Asie du sud-est sans imaginer que si je posais la question, c'était précisément parce que la logique, quand on parle de littérature est d'occulter le pays en question. Donc, Baek est nord-coréen. C'est précisement la mention "traduit du coréen (République Démocratique Populaire de Corée)" qui m'a attiré l'oeil et poussé vers ce texte là, et la première question que je... [Lire la suite]
10 septembre 2011

Par là bas

C'est précisément aujourd'hui que je m'en vais vous livrer une critique dans laquelle je vais prendre un malin plaisir à verser dans le contradictoire. Rouler, c'est quoi ? Le texte qui répond à ce titre vient de paraitre, il y a moins de quinze jours et se trouve être une sorte de road novel inspiré de la littérature américaine, avec le personnage principal bien marqué et planté et tout un tas de personnages très tèrs secondaires qui fourmille autour de lui et passent brièvement dans l'intrigue sans pour autant la nourrir. Il ne... [Lire la suite]