28 octobre 2013

Le bachkir motorisé

Non, allons ! Ce n'est pas sérieux, j'ai du ménage, de la vaisselle, de la lessive et quelques courriers à envoyer et je me colle sur Canalblog pour bloguer. Franchement (quoique) ce n'est pas sérieux, et par dessus le marché, je n'en ai rien à foutre. Puisqu'Igor Saveliev est dans le coin, je m'en vais déblaterer sur lui et vous laisser vous faire votre propre avis sur La ville blême. Ladite ville répond au nom étrange d'Oufa. Oufa. Le nom ne ressemble à rien, mais pourtant, c'est une capitale. Si si, la capitale de la... [Lire la suite]

24 janvier 2012

Un petit verre, avec ca ?

Ouais, bon. Après, les cacahuètes du dernier article, un verre aujourd'hui. Ca complète l'apéro, mais je vais rester sur les amuses-gueule, hein. Et comme je ne peux pas lâcher comme ca ce genre de phrase, je vais l'expliquer. Pi en plis,je suis là pour ca. Pourtant, ca commence bien, dans le genre absurde. Et puis faut dire ce qui est, aussi, un auteur russe-soviétique qui verse tellement dans l'absurde qu'il en est publié sous samidzat, ca attire l'attention du lecteur.Ici, en l'occurrence, un pickpocket désoeuvré, ancien taulard... [Lire la suite]
17 octobre 2011

Le jour où est livré un post assez léger

Me voilà qui me la ramène aujourd'hui avec une confession honteuse: je viens avec rien.Pourtant, je m'étais dit que Limonov me plairait, malgré mes mauvaises expériences avec Emmanuel Carrère. Certes, j'étais prévenu: le monsieur n'écrit pas bien et s'aime beaucoup, mais d'un autre côté, c'est un bouquin sur Edouard Limonov, un personnage atypique et assez riche et qui, somme toute, est un prétexte fabuleux pour pouvoir brosser un portrait du paysage littéraire russe actuel (preuve en est: Zakhar Prilepine est un des personnage du... [Lire la suite]