15 novembre 2009

Le soldat et le gramophone

"Tu vas voir, ca va te rappeler Emir Kusturica !""C'est Kusturica en livre, c'est énorme !"Alors je m'y suis plongé. C'est vrai. Sans aller jusqu'à Kusturica, on repère les similitudes et on est dans le même univers et on s'attend à voir la frimousse de Miki Manojlovic débarouler à l'improviste. Comme chez Kusturica, on écoute quelqu'un raconter son histoire en s'attardant plus sur les personnages hauts en couleurs, à la façon dont ils se sont retrouvés confinés dans leur situation actuelle et comment ils composent... [Lire la suite]