10 juin 2011

Robert-Enke Strasse

Ne vous fâchez pas, avec Plonger, il y en a pour tout le monde. Mais avant de commencer à disserter sur le texte, arrêtons nous un instant sur Robert Enke. Enke, qui est au centre du roman, était un gardien de foot à la carrière qui ne ressemble pas à grand chose. Sa carrière n'a jamais vraiment eu de point d'orgue, quoiqu'on puisse imaginer que son passage au Benfica Lisbonne en soit un.Ne nous trompons pourtant pas, Enke était un excellent gardien. Au fond, Enke était un peu comme les comédiens habitués aux seconds rôles: ils... [Lire la suite]

03 mai 2011

Du pur amour et du saut à l'élastique

Max est philosophe et il se retrouve un matin dans une magnifique chambre avec à côté de lui, dans son lit, Blandina Blandinova, une sublime blonde, mannequin de 1.85m.Mais Max ne se souvient plus comment celui-ci a réussi l'exploit de passer la nuit avec une femme pareille.Commence une grande histoire d'amour entre Blandina et Max, pleine de rebondissements.Voici le roman qu'il vous faut si vous avez besoin de rire !Les situations cocasses ne cessent de s'enchaîner et l'on se demande toujours ce qui va encore arriver à Max.Une... [Lire la suite]
11 janvier 2011

Lire ? Arrête !

Pas plus tard qu'hier (dis-je en sachant pertinemment que j'ai pondu ce post il y a plus de deux ans, en fait), chers amis, je me suis autorisé une folie. C'était à deux euros, posé tout à côté du bureau de Béatrice, alors dans le doute.Un petit bouquin à deux euros, ce genre de bouquin dont on se rend compte après lecture que l'éditeur a du fixer le prix en le lisant. La couverture était déjà peu engageante, certes, mais on pouvait y voir avec un peu de chance, un livre un peu déjanté où un auteur, un vrai, bien placé pour,... [Lire la suite]
03 novembre 2010

Eracle

La lecture d'Eracle est assez déroutante tant le texte ne ressemble pas aux textes médiévaux que l'on connait et dont l'époque elle-même regorge.Par exemple, il n'y a pas tant de filoche que ca, contrairement à un paquet de chanson de gestes où la baston est récurrente; il n'y a pas non plus d'amour vertueux, passionné et indestructibles entre deux êtres que rien ne peut séparer et à bien y regarder, il n'y a même pas tant d'hyperboles que caVous en conviendrez, la littérature médiévale est feuillue et comporte tout plein de textes... [Lire la suite]
20 octobre 2010

Adieu Fombonne

Aujourd'hui, Adnihilo parle de qui ? Emmanuel Bove. Encore. Et en plus, il le martèle avec l'air le plus sérieux du monde: il faut lire Emmanuel Bove. Alors que jusque là, je reconnais que je vouais un culte à Montherlant, et ben vous savez quoi ? dans son genre à lui, Bove est aussi excellent que Montherlant, et a en plus un trait de caractère (posthume) qui rend ses textes accorde à ses texte encore plus de charme.Avant la guerre, Emmanuel Bove était un auteur majeur en France, et comme quelques uns, la guerre l'a épargné lui mais... [Lire la suite]
13 octobre 2010

Téléscopages

"Tu verras, c'est angoissant" m'avait-on prévenu avant que je ne me lance dans la lecture de Téléscopages. Pourtant, et même si je comprends le point de vue, je n'ai rien trouvé de particulièrement stressant. C'est la structure du texte et le contenu ainsi articulé qui avait motivé ce point de vue.Parce qu'il faut bien dire que la construction du récit de Fabienne Yvert, celle là même qui expose en ce moment à la Halle Saint-Pierre, est singulière et à ma connaissance (faible, mais connaissance quand même, non mais ho !)... [Lire la suite]

09 octobre 2010

Aftalion Alexandre

Partons du postulat de base assez simple que Bove, c'est toujours bien et utilisons cette pensée comme credo. Maintenant que vous devinez allègrement ce qui m'a poussé à voir ce qu'il y a en dessous de cette couverture, parlons du bouquin en lui même.Comme Les fourmis de la gare de Berne, il est tout fin, et si le premier vous meublera un trajet vers votre lieu de travail, Aftalion Alexandre vous aidera a passer le retour.Il s'agit là d'un homme de l'est, dans les années vingt ou trente, à tendance nomade et qui se retrouve à devenir... [Lire la suite]
24 septembre 2010

Parle leur de batailles, de rois, et d'éléphants

"Je le lui ai acheté parce que j'ai trouvé le titre vachement beau" m'a dit ma belle soeur en parlant du bouquin de Mathias Enard (le pronom lui représentant mon frère).Pour ce qui est du titre, force est de constater qu'elle a raison, et Mathias Enard peur remercier Paul Valéry de lui avoir refilé un de ses vers. Pour ce qui est du contenu, je ne sais pas très bien pourquoi je suis réservé mais je le suis quand même.A vrai dire, l'impression que donne le bouquin et qui reste après réside dans la facon même dont Mathias... [Lire la suite]
11 juin 2010

Mes amis

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->  Il va... [Lire la suite]
11 mai 2010

L'écorcobaliseur

Soyons honnêtes deux secondes. J'ai recu L'écorcobaliseur en service de presse et je dois vous avouer que je ne serais pas allé naturellement vers ce texte.Pour parler du texte lui même, reconnaissons que tout ca, c'est bien dommage. Pourtant, le thème en lui même n'étais pas si malfoutu. Imaginez une famille au passé agité mais qui a su trouver un peu de stabilité, avec un personnage qui ne doit sa santé mentale, voir même santé tout court, à celle de son frère et de sa soeur. Jusqu'au jour où il déambule normalement, sur le port, en... [Lire la suite]