25 mars 2014

La langue fait scécession

"Cet après-midi, il faut que j'écrive dessus" j'ai dit au pigeon catatonique que j'ai chassé du balcon, ce matin. "Mais le truc, c'est de trouver comment." Soyez donc indulgent, je vais tenter de définir et de vous décrire ce qui ne peut pas l'être. Parce que ce ne sont pas les personnages et le postulat de base qui poseront problème. Deux marginaux dans la forêt, qui vivent en ermites irrascibles, le père prenant bien soin de s'assurer le retrait de son fils de la vie standard actuelle pour pouvoir légitimer le sien, une... [Lire la suite]

27 août 2013

Le papillon aux ailes rouges

Pendant qu'un charmant papillon pilonne vainement mes carreaux dans l'idée d'aller s'éclater dehors et avant de passer à une autre lecture, je vous invite à un petit détour vers Hélène Frappat. Ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas long, et on retournera vers le papillon après. Hélène Frappat, je la connaissais déjà et en la voyant au programme d'Actes Sud, je me suis dis que l'idée était plutôt pas mal. Je ne me rappelais plus trop de ce que j'avais pensé de Par effraction, mais je gardais (et garde encore, malgré tout) une... [Lire la suite]
09 août 2012

L'auteur a fait exprès

Encore le genre de texte duquel je n'attendais rien en particulier. Histoire de ne pas être en manque et de se la couler douce quand même, quelques lectures dans lesquelles on a pas trop besoin de s'investir. C'est un peu ca, la lecture de plage, finalement, pas besoin d'aller voir chez des auteurs qui écrivent mal et sans contenu pour pouvoir se reposer. Donc, Suzanne. Loin des daubes et pas si près des joyaux. On a la une petite autobiographie sans doute très académique, l'histoire d'une famille par la voix du seul littéraire qui... [Lire la suite]
01 août 2012

Ce qui vient de l'horizon

Qu'on me pardonne on manque d'assiduité aux livres, ces derniers jours. Jeux Olympiques obligent, je déplore cette chronophagie dont je suis victime sans rien faire pour y remédier. Et puis bon, les escrimeurs francais s'étant tous fait plier les uns après les autres, je reviens logiquement à mes premières amours. Donc, Tuez-moi. Pour de faux, hein, mais Tuez-moi. Il s'agit là d'un opus qui ne ressemble en rien à son apparence. On s'imagine un texte court, vite ingéré et presqu'aussitôt oublié, mais on s'apercoit finalement assez... [Lire la suite]
01 septembre 2011

Qu'est ce qu'on peut faire de plus ?

Le thème m'avait fait tilter très tôt, dès que notre représentant nous avait parlé du bouquin dont il est question quand ? Maintenant. Il s'agit d'un vieux monsieur octogénaire, proche d'un déménagement, et qui se retrouve dans sa cave à retrouver une liasse de lettres entourée d'un beau ruban qui n'a pas bougé depuis fort longtemps, le cachet de la poste fait de toutes facons foi: elles datent des années 1950 et ont été postées depuis la station balnéaire où il allait passer ses vacances en famille. Alors, le bon vieux temps et tout... [Lire la suite]
29 août 2011

De la complexité des transitions

On va tout de suite parler de La légende des pères, de Laurent Seksik, mais encore une fois, je vais vous faire attendre deux secondes. Avanat de s'attaquer au bouquin lui même, petite piqure de rappel pour mieux situer Laurent Seksik lui même. Et comme la piqure en question est là et qu'avant de poursuivre la lecture de ce post, vous l'aurez (re)parcourue, je peux me permettre de dire: voilà. Maintenant que c'est fait, on va se pencher sur La légende des pères et vous allez me demander ce que c'est. C'est différent. Du tout au... [Lire la suite]

27 août 2011

Je n'ai rien à faire là

Je ne sais pas vous, mais de mon côté, je trouve qu'il y a des moments, faut pas déconner. Pour vous expliquer cette accroche curieuse, je vais refaire avec vous un saut dans le temps. Nous sommes aujourd'hui le 11 août (oui, je sais, mais commencez pas) et en partant en vacances il y a dix jours, j'ai embarqué Dimitri Bortnikov avec moi (enfin, pas lui directement mais son bouquin, hein), choix qui me semblait judicieux après des critiques dithyrambiques entendues à propos du Syndrome de Fritz. Alors, me basant là dessus, j'ai lu... [Lire la suite]
10 juin 2011

Robert-Enke Strasse

Ne vous fâchez pas, avec Plonger, il y en a pour tout le monde. Mais avant de commencer à disserter sur le texte, arrêtons nous un instant sur Robert Enke. Enke, qui est au centre du roman, était un gardien de foot à la carrière qui ne ressemble pas à grand chose. Sa carrière n'a jamais vraiment eu de point d'orgue, quoiqu'on puisse imaginer que son passage au Benfica Lisbonne en soit un.Ne nous trompons pourtant pas, Enke était un excellent gardien. Au fond, Enke était un peu comme les comédiens habitués aux seconds rôles: ils... [Lire la suite]
02 mai 2011

Les trois lumières

Pour une fois, penchons nous sur une pièce de la littérature irlandaise pendant que je m'interroge de mon côté sur sa classification. Mais passons, et pendant que je médite, allons voir Claire Keegan. Les wespiseriens qui tombent sur cette page doivent déjà se remémorer L'antarctique, paru l'an dernier mais ce n'est pas de lui dont nous allons parler là tout de suite, présentement, sur le champ. On est là dans la partie rurale de l'Irlande, et, par les yeux d'une fillette, chez un couple de fermiers au quotidien bien rempli et à qui... [Lire la suite]
09 février 2011

Note a manipuler avec précaution tant elle date

Hier soir, j'ai enfin réussi à venir à bout de "Entendez vous dans les montagnes..." de Maissa Bey. Enfin.Non pas que ce soit mal écrit ou que le sujet ne soit pas intéressant, mais finalement, c'est peut-être juste pas tellement mon truc.On ne peut pas dire que c'est mal écrit sans prouver qu'on a pas lu le livre, le sujet est plutôt intéressant mais la façon d'écrire ne me conquis pas outre mesure. La récurrence des points de suspension, même pour traduire l'état émotionnel du personnage principal ne sont pas... [Lire la suite]