30 mars 2015

Les deux virtuosités

Maintenant que je suis revenu de mon périple improbable qui trimballé en Colombie, au Chili, au Tibet, en Russie, en Hongrie et qui m'a même permis un crochet vers le canton de Berne, je me colle sous votre pif, à nouveau, avec un texte dont il faut que je vous parle. Si vous vous demandez pourquoi (parce que vous vous le demandez, je vous connais comme si je vous avais fait), je ne saurais trop vous conseiller de m'écouter. Cependant (adverbe que je n'ai plus utilisé depuis le lycée, voire le collège) je me dois de vous préciser... [Lire la suite]

07 septembre 2012

Déliquescence de quoi ?

  On retrouve toujours le même type de texte, non pas dans le contenu, mais dans la qualité (ou les) et dans les attentes qu'on place en eux. On a ceux qu'on attend, ceux qui nous rebutent et ceux dont on se fout; ceux qui s'avèrent bons, le fades et les daubes; les bien écrits sans intrigues ou les histoires géniales mais écrites avec les pieds; l'alliage thème+traitement+plume+ personnages+construction+dialogues; la présence de l'audace ou son absence qui laisse un bon nombre de pages vides et fades; le travail éditorial... [Lire la suite]
24 septembre 2011

De ce qu'on avait jusque là jamais lu

Le monsieur d'appelle Baek Nam-Ryong et je vous propose de deviner d'où il vient. Les quelques personnes qui se sont prêtées au jeu se sont, pour la plupart, perdues en Asie du sud-est sans imaginer que si je posais la question, c'était précisément parce que la logique, quand on parle de littérature est d'occulter le pays en question. Donc, Baek est nord-coréen. C'est précisement la mention "traduit du coréen (République Démocratique Populaire de Corée)" qui m'a attiré l'oeil et poussé vers ce texte là, et la première question que je... [Lire la suite]