28 janvier 2010

Le grand Loin

Adnihilo est un peu fatigué, là, tout de suite. D'un autre côté, il n'a dormi que cinq heures la nuit dernière, et fait porter le chapeau à Pascal Garnier.Même si je replace ce genre de phrase à chaque fois que je décide de parler d'un texte de Pascal Garnier: je ne vais pas vous recracher sa bio, j'en suis au stade supérieur dans ma découverte de cet auteur. Pour autant, j'admets volontiers qu'on ne connaisse pas encore Garnier, mais sachez qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Pour vous donner une idée de qui c'est'y que ce... [Lire la suite]

03 janvier 2010

Lectrices, attention aux psychopates de génie!!!

  Vous dire que j'ai adoré ce livre est petit. C'est génial !!! De la tension à chaque instant, aucune longueur, un récit maîtrisé, un psychopathe (Thomas Bishop) d'une génialité horrible, une chasse à l'homme démentielle, une mise en abime de la noirceur d'une âme brisé dès l'enfance... Que vous dire sur ce livre magnifique...J'ai pas finit avec les superlatifs mais une pause "déclaration de star" s'impose:Ellroy en a dit que c'était un livre immense!Stephen King que c'est l'un des plus grands romans jamais écrits sur... [Lire la suite]
Posté par ravhin à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 juin 2009

Fuck America !

Maintenant qu'il est revenu à la vie bloguesque et aux affres du cybermonde, Adnihilo a du pain sur la planche tant il a eu le temps nécessaire pour lire pendant ce long mois sans internet et durant lequel je me languissais de vous tous.Pour commencer, j'ai lu, en grande partie au jardin du Luxembourg, Fuck America, d'Edgar Hilsenrath, qu'Attila a eu la bonne idée de traduire et de publier.Le bouquin est en grande partie autobiographique, ce qui m'évite un long paragraphe. Je veux dire par là qu'au lieu de présenter l'auteur et le... [Lire la suite]
01 avril 2009

La théorie du panda

Sur un conseil de Carotte, Adnihilo le Grand s'est lancé à corps perdu dans La théorie du panda, et ca l'a pas mal reposé.C'est un bouquin qui ressemble à des vacances, une ville, quelque part en Bretagne, sans nom ni identité, où l'on peut vite s'ennuyer si l'on y vient pour faire la fête, mais qui recèle de sympathiques bonnes gens. C'est un livre zen, à lire pendant une période de rush, entre deux jours de boulot, on en ressort zen et apaisé avant d'attaquer à nouveau l'emballement du taff. On y découvre tout un tas de personnages... [Lire la suite]