04 octobre 2012

Ici est celui qui irisera l'étal

Vous remarquerez que sur ce coup-ci, je suis presque synchro avec le calendrier de la rentrée. 14 est paru ce matin et je me suis démerdé pour pouvoir vous pondre une note dessus le soir même, en ayant réussi à laisser le temps au texte d'infuser. Pour le reste, j'en conviens, j'ai laissé de côté ma ligne de conduite avec laquelle je vous bassine en vous rabâchant que le blockbuster n'a pas besoin du libraire pour se diffuser parmi le public. Mais là, il y a de quoi s'incliner. Et si le premier texte que j'ai lu de lui, selon les... [Lire la suite]

01 octobre 2012

Aucun autre titre que celui de l'oeuvre ne serait suffisant

C'est petit, c'est gros, et c'est grand. Et si je veux, je peux arrêter mon post là dessus. Le résumé en serait fait, et à défaut d'être limpide, est suffisant. Mais bon, je vous aime bien, et comme en plus je suis bien élevé, je vais expliciter tout ca. Quand même. Quand je dis que c'est petit et gros, je parle de l'objet. Grand, c'est le texte, mais attardons nous un court instant sur l'objet. Mais vite fait.C'est petit et gros, la mise en page est compacte et sur l'aspect pratique, ca alourdit significativement le manteau ou le... [Lire la suite]
01 septembre 2012

Où l'on découvre que décidément, elle a l'art de la joie

On va commencer l'année en bafouant le principe du On-garde-le-meilleur-pour-la-fin, et on va directement entamer la rentrée littéraire par le top du top. Attention, attention, je vais vanter un bouquin que je pose déjà comme le meilleur de la rentrée, mais je confesse aussi que les lignes que vous lisez ici avec une déléctation certaine datent de juin et que c'est là la première nouveauté de la rentrée que j'ai lu. Popurtant, n'y voyez aucun foutage de gueule, pour détrôner Goliarda Sapienza de ce piedéstal où je la place, faudra... [Lire la suite]
22 août 2012

Bylines (2)

  En effet. Je me prends d'affection, voire d'admiration, pour ce folklore russe et ces mythes fondateurs. Et même, ce qu'Elli Kronauer qu'on appelle aussi Antoine Volodine (et vice versa), apporte à ces légendes et les alimente comme Chrétien de Troyes, Richard Wagner, Michel Rio ou Alexandre Astier ont alimenté la légende arthurienne.Pour arriver à Ilya Mouromets, parce qu'il est dans le titre ce n'est pas pour rien (transition de haute volée, dites donc), quittons Sadko à Novrogord et suivons Ilya de Mourom à Kiev. Ilya est... [Lire la suite]
27 juillet 2012

Marchons avec lui

Où l'on découvre que je passe presque mon été avec Fitzgerald. Mais ce qui est épatant chez lui réside autant dans ses textes, son styles et les histoires qu'il nous raconte que dans ce qu'on en pense après et le besoin qu'on éprouve à aller trouver d'autres lecteurs qui connaissent le texte et ont eux aussi besoin d'échanger leur point de vue. La manière d'envisager et de faire le tour d'une nouvelle de Fitzgerald est tellement vaste et polymorphe qu'on a besoin d'en discuter. C'est sans doute plus le cas pour L'étrange... [Lire la suite]
29 juin 2012

La vie à l'envers

Une nouvelle, aujourd'hui. Juste une. C'est assez léger, je pourrais en convenir, mais il ne s'agbit pas non plus de n'importe laquelle. Et comme il est toujours un peu agacant que tout le monde prenne le sujet d'un film (et le film en lui même) comme quelque chose de merveilleux mais sans jamais se poser la question de savoir d'où vient la substance, je vais me cantonner juste à L'étrange histoire de Benjamin Button. On va dire que vous connaissez déjà le principe de la nouvelle, un peu Dorian Gray sur les bords. Benjamin Button,... [Lire la suite]

27 novembre 2011

Les impressions fugaces

Et voilà. Puisque le Japon est l'invité du Salon, je me suis dit qu'il fallait éventuellement lire deux trois bricoles. Et au hasard d'un bouquin déclassé, je suis tombé là dessus. Ceci dit, je vous comprends aussi, Adnihilo qui se met à lire de la poésie japonaise, sortant de ses auteurs russes, suisses, médiévaux ou théâtreux, ca surprend un peu. Mais arrêtons nous y de plus prêt.Non pas que jusque là je rechignais à lire de la poésie, ou des auteurs japonais ou des haïkus, mais bon. Je partais du principe que des poèmes de trois... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 novembre 2011

Du domaine des Murmures

Du domaine des murmures appartient à cette catégorie très fermée des bouquins que j'aurais du mal à défendre avec la même justesse et la même ardeur avec lesquelles ils ont été écrits. Je ne suis pas sûr d'arriver à le défendre comme il le mérite, et Dieu sait que son mérite est grand (c'est d'ailleurs parce qu'il est grand que la tâche s'avère ardue). Il me faut vous avouer quelque chose. Puisque la première chose qu'on lit d'un bouquin est généralement sa quatrième de couverture, il faut que j'apporte certaines précisions là... [Lire la suite]
16 novembre 2011

Du charme comme personne

Après les prix, un qui n'est pas dedans. Ni même sur les listes. Rien a foutre, allez hop ! Encore une fois, je me ramène avec un avertissement dont vous ne ferez rien puisque je n'en fais moi même que dalle malgré le nombre de fois que je le clame ici: c'est un recueil de nouvelles et je rame toujours pour les défendre.Mais là, c'est bien. Ce sont des nouvelles, mais en dehors de ca, les définir n'est pas si aisé. On a une sorte de fourre tout, des thèmes somme toutes très riches et qui mériteraient sans doute plus qu'une nouvelle... [Lire la suite]
28 septembre 2011

Mademoiselle Coeurs-Brisés

Qu'on ne m'en veuille pas, ce coup ci, si je parle autant du bouquin que du rapport que j'ai avec le texte lui même. Et come je suis un critique merveilleux, me voilà contraint de corriger une petite chose dans la phrase précédente avant que nous ne nous fourvoyions tous: Sillage, qui nous a vendu le texte comme excellent, savent de quoi ils parlent. Ce court texte, à défaut d'être passé à la postérité, sert la littérature en général. Et, est aussi déroutant. Par exemple, qui l'eut cru ? Ce personnage qui a donné son nom au roman,... [Lire la suite]