30 août 2017

Etoile filante

Comme moi, je sais que tu aimes bien marquer le coup de la fin août, des jours qui précèdent la rentrée (voire la rentrée littéraire) avec un classique ou un texte que tu identifies comme tel. Même si je crains d'enfoncer une porte ouverte en t'en parlant, je te cligne un recueil de l'oeil dans une phrase qui ne veut rien dire. Mais les nouvelles, ou plutôt les petits contes de Supervielle sont plus costauds que mon article, crois-le bien. Par leur dimension onirique, déjà. Par leur singularité, aussi. Les personnages s'y... [Lire la suite]

16 août 2009

L'or

Je m'en étais fait tout un plat, allant jusqu'à me persuader que L'or me séduirait à outrance. En fait, le décalage entre les espoirs que je fondais dessus et la lecture du texte est conséquente.En fait, on retrouve dans L'or toutes les ficelles qui composent d'ordinaires les récits de voyages épiques, ceux là mêmes écrits par ceux que Mac Orlan appelaient les aventuriers passifs, ces auteurs de romans d'aventures (maritimes, généralement) qui n'ont que très peu voyagé et qui ont nourri leurs intrigues de leur grande imagination et... [Lire la suite]