29 mai 2010

La ville absente

Cette fois ci, je dois confesser que j'ai longtemps hésité à coller ce post dans la catégorie littérature espagnole, genre dix secondes. Et puis je me suis dit qu'en enlevant tout ce que le texte avait d'argentin, forcément, le texte n'avait plus aucun intérêt.Ne comptez pas sur moi pour pitcher La ville absente, je ne le ferai pas. Non pas parce que ca me fait chier, mais parce que, malgré son épaisseur qui ne le laisse pas présager, le récit est tentaculaire.Le personnage principal est aussi nébuleux que le récit et est pourtant... [Lire la suite]