25 novembre 2008

Les neufs princes d'ambres

   Vous n'en avez pas un peu marre de lire des livres moyens qui se ressemblent en fantasy? (Bragelonne pour pas mal fait ça très bien...) Les neufs princes d'Ambre (qui se compose de 2 cycles de 5 petits livres chacun) ne ressemble à nul autre. Je ne parlerai ici que du premier cycle. Publiés dans les années 75 en France, ils ont accueilli et enterré bien des romans sortis depuis. Pourquoi? Juste parce que rien de mieux mélangeant le polar/thriller et la fantasy n'a été publié depuis. Petit mot sur l'auteur (comme... [Lire la suite]
Posté par ravhin à 18:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2008

Quand on voit Zweig...

...comment résister ? Hein ? Je vous le demande...
Posté par adnihilo à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 novembre 2008

Blind Lake et Spin, Un mouuaif et un Génial!

La critique vient un peu en retard vu que j'ai fini blind lake depuis une semaine et que j'ai déjà dévoré plus de 350 pages de "la chasse au renne de sibérie" (me suis pas trompé. cf mon article précédent sur ce livre). Bon, pour en revenir au Blind Lake de Wilson, Robert Charles, c'est un bon texte que j'ai aimé lire, mais loin d'être ce qu'il a fait de plus transcendentale. Je vais préciser.  ("Spin", "Les Chronolites" et "Darwinia" sont géniaux). L'auteur a une écriture très... [Lire la suite]
22 novembre 2008

150 pages pour le prix de huit débouche-évier

Et on affuble le bouquin du prix Goncourt.Pourtant, je décide de persévérer, de continuer sur quelques pages supplémentaires.Pour ceux qui n'auraient pas suivi, je plante rapidement le décor des soixante premières pages. Un homme, en plein Afghanistan, est blessé par balle et agonise dans sa maison, dans laquelle il recoit des soins inutiles. Sa femme à côté de lui, le veille et prie Allah. Et répète inlassablement sa lassitude.Le problème réside probablement dans l'absence d'intrigue donnant envie de lire la page suivante, dans le... [Lire la suite]
21 novembre 2008

Second point

Il n'y a pas de premier point, ne cherchez donc pas inutilement et admirez simplement ma capacité à sauter du coq à l'âne à pied joint, sans bouger les oreilles. Il est assez fascinant lorsqu'on écrit soi même un roman ( faut comprendre qu'il s'agit de moi et de mon roman ) de constater que sous réserves de prévention au mecteur et envers soi même, qu'on peut faire tout ce que l'on veut dans un roman.Une fois les personnages maîtrisés. non dans leurs créations, mais bien dans l'apprivoisement. rigolez pas, les écrivains sont... [Lire la suite]
Posté par comte à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2008

Considérations

Dans mon actuel boulot, il y a un nombre conséquent de femmes. Hier encore, j'étais le seul employé masculin au milieu de onze filles. Il y a de ces fois où travailler dans un environnement féminin relève de la Justice chez Kafka. Ce matin j'ai fais deux cauchemars dans lequel j'incarnais un monsieur K dans une sorte de revisitation du Procès, mais uniquement avec des femmes. A la fin je me faisais sauter avec un bâton de dynamite dans la bouche pour être sûr de retrouver ma liberté. Prochain livre à acheter, les... [Lire la suite]
Posté par comte à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2008

Je ne serais pas l'ami du fils du client en jean...

Libraires de tous pays, je vous ai battus à plate couture par les clients que je me suis envoyé aujourd'hui.La première avait un accent portugais assez prononcé et m'a demandé un titre de Richard Burton publié chez Corti. Je lui indique l'étagère qui est censée le supporter, ou plus exactement supporter le deux gros volumes en question."_Vous pouvez me le trouver, je n'ai pas l'habitude de chercher un livre..."Bonne poire, réprimant mon envie de lâcher un commentaire acerbe, je pose la pile de bouquins que je venais... [Lire la suite]
Posté par adnihilo à 23:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2008

Heures sup

Force est de constater qu'à propos des "Néons sous la mer" je serais moins dithyrambique que l'Afghan, lui même l'étant moins que le Comte, même si je ne peux pas flinguer le texte sans être hypocrite.Il y a des choses intéréssantes, dans ce bouquin, avec une idée pas mal, qui place un bordel indépendant dans un ancien bâtiment de la Marine Nationale dont le ministère de la Défense de veut plus entendre parler. Frédéric Ciriez a une belle plume, mais, au milieu de cette longue phrase laissant imaginer que j'ai aimé ce... [Lire la suite]
18 novembre 2008

Note dépourvue de tout intérêt

Il nous faut préciser que le Comte est un poireau nihiliste amateur de vodka.Merci.
Posté par adnihilo à 21:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2008

Note

Concernant le message intitulé " si c'est vert tu passes, si c'est rouge tu bois". Il s'agit de mon oeuvre. C'est moi qui l'écris. Moi tout seul avec mes petits doigts. A bon entendeur salut !
Posté par comte à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]