11 juin 2010

Mes amis

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->  Il va... [Lire la suite]

11 mai 2010

L'écorcobaliseur

Soyons honnêtes deux secondes. J'ai recu L'écorcobaliseur en service de presse et je dois vous avouer que je ne serais pas allé naturellement vers ce texte.Pour parler du texte lui même, reconnaissons que tout ca, c'est bien dommage. Pourtant, le thème en lui même n'étais pas si malfoutu. Imaginez une famille au passé agité mais qui a su trouver un peu de stabilité, avec un personnage qui ne doit sa santé mentale, voir même santé tout court, à celle de son frère et de sa soeur. Jusqu'au jour où il déambule normalement, sur le port, en... [Lire la suite]
10 mars 2010

Côté Jardin, côté Cour ?

Je vais tâcher de me remettre à la littérature. Dés que je le choppe d'occasion, je lirais, sans faillir j'espère bien " L'entrée des fantômes " de Jean-Jacques Schuhl. J'en ai lu de bonnes critiques et l'histoire me semble intéressante. J'en sais pas davantage mais j'en dirais plus sitôt le livre entre mes mains et sous mes yeux.
15 février 2010

Les derniers jours de Stefan Zweig

Une fois que vous avez lu le titre, vous conviendrez que pitcher ne sert à rien. Mais par souci de précision, mettons quelques brefs rappels historiques.Quand il a vu Hitler au pouvoir en 1933, Zweig s'est dit tous les autres que ca allait puer grave et a préféré, la mort dans l'âme, quitter Vienne. Jusqu'aux quelques mois précédents l'éclosion des roses en 1942 (qu'il n'a d'ailleurs pas vu), il s'est essayé à la vie en Angleterre et aux Etats-Unis avant de s'échouer au Brésil pour ses six derniers mois.N'allez pas vous figurer un... [Lire la suite]
28 janvier 2010

Le grand Loin

Adnihilo est un peu fatigué, là, tout de suite. D'un autre côté, il n'a dormi que cinq heures la nuit dernière, et fait porter le chapeau à Pascal Garnier.Même si je replace ce genre de phrase à chaque fois que je décide de parler d'un texte de Pascal Garnier: je ne vais pas vous recracher sa bio, j'en suis au stade supérieur dans ma découverte de cet auteur. Pour autant, j'admets volontiers qu'on ne connaisse pas encore Garnier, mais sachez qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Pour vous donner une idée de qui c'est'y que ce... [Lire la suite]
18 novembre 2009

On ne boit pas les rats-kangourous

On en boit pas les rats kangourous. Estelle Nolet, Albin Michel.   J’ai acheté ce livre comme ça. Pour le prix tout d’abord. Je n’avais rien lu de nouveaux ( parutions récentes ) depuis quelques années, retournant aux sources des grands classiques. Redécouvrant Dostoïevski ou Joyce ou Hobbes pour la philosophie. C’est donc ne sachant nullement vers quoi je m’aventurais, ce que j’allais lire etc. que j’ai commencé ce livre. Juste le quatrième de couverture m’a plus ou moins séduit. Je dois vous raconter ce qu’est-ce ... [Lire la suite]

13 octobre 2009

Des hommes

  Autre sélectionné pour le prix du livre extraordinaire, sélection française, Des hommes est un livre qui nous parle des blessures de la guerre. Blessures qui ne se referment pas et qui à tout moment, peuvent ressurgir.      A lire ce début on pourrait comparer Démon et Des hommes. On parle de la guerre, elle marque à vie. Mais la ressemblance s'arrête là. Démon est la démarche d'un fils qui ne l'a pas connu et qui cherche à comprendre la souffrance des abandonnés, une démarche de journaliste/homme pour qui le... [Lire la suite]
10 octobre 2009

Démon

   Mélangeant le récit autobiographique, le reportage, la réflexion historique, Thierry Hesse nous a produit un livre bouleversant et épique. Une mise en abîme des blessures et des oubliés de l'Histoire.    Trois jours m'ont suffit pour dévorer ce livre. Logiquement, il figure sur la liste du prix du livre extraordinaire.    Démon est le récit d'une expérience assez personnelle. Celle de pierre Rotko, journaliste, qui a perdu le contact avec son père Lev, exilé de l'URSS qu'il avait fuit la nuit de la... [Lire la suite]
20 septembre 2009

Mes illusions donnent sur la cour

Le premier bouquin qu'on m'a demandé le jour où je suis revenu de mes vacances bien méritées, c'était Mes illusions donnent sur la cour. Le deuxième, aussi. Vous comprendrez bien que ca a attisé ma curiosité. Sans aide informatique, je pense que je n'aurais jamais trouvé le bouquin, et soit dit entre nous, ca n'aurait pas été une perte.Mes illusions donnent sur la cour n'a pas besoin de pitch particulier. Sacha Sperling, l'auteur, probablement édité parce qu'il est le fils d'Alexandre Arcady et Diane Kurys, tout deux réalisateurs pas... [Lire la suite]
14 septembre 2009

Les veilleurs

Si l'on prend en compte mon caractère extraordinaire, on peut prendre mon pari au sérieux: Les veilleurs aura un prix. Je n'ai pas spécialement d'info dessus, mais je suis prêt à le parier.D'abord parce que quoiqu'on dise, Message à le profil type pour être le fer de lance des éditions du Seuil pour cette rentrée (ou pour la rentrée du Seuil, plus exactement), il a bonne presse, il est partout, il bénéficie de la sympathie du public (ou parce qu'il est jeune, ou parce qu'il publie son premier roman, ou les deux). On peut même le... [Lire la suite]