05 septembre 2011

Indéniablement

Force est de constater que c'est là un texte très déroutant. Mais que c'est très bien. On se retrouve ici au coeur d'un récu cru et abrupt, presque sec, qui dès les premières pages commence à décrire une dépression. Alors là, on se dit que merde, encore un, la dépression on connait, et tout et tout mais je retiens votre attention sur un commentaire que j'ai fait plus haut: "C'est déroutant", donc, c'est pas comme les autres.Pour autant, je vous rejoins, le romancier qui met en scène un personnage dépressif, la plupart du temps, y... [Lire la suite]

30 août 2011

"Jayne Mansfield 1967" de Simon Liberati

Jayne Mansfield, icône blonde des années 60, a eu une fin terrible. Le roman débute avec la découverte de la carcasse de la voiture sous les roues d'un camion. Peu à peu nous remontons le temps pour découvrir une femme complètement perdue. Drogues, alcool, font parti de son quotidien. Jayne vit aussi une relation passionnelle et dangereuse, avec Sam Brody, un homme ayant régulièrement des accès de violence. Jayne a aussi fait parti d'une secte sataniste, qu'elle quittera dans de mauvaises conditions. Pourtant derrière cette... [Lire la suite]
29 août 2011

De la complexité des transitions

On va tout de suite parler de La légende des pères, de Laurent Seksik, mais encore une fois, je vais vous faire attendre deux secondes. Avanat de s'attaquer au bouquin lui même, petite piqure de rappel pour mieux situer Laurent Seksik lui même. Et comme la piqure en question est là et qu'avant de poursuivre la lecture de ce post, vous l'aurez (re)parcourue, je peux me permettre de dire: voilà. Maintenant que c'est fait, on va se pencher sur La légende des pères et vous allez me demander ce que c'est. C'est différent. Du tout au... [Lire la suite]
25 août 2011

Une prise de conscience

C'est peut-être ma marotte mais là encore, et comme sur plusieurs bouquins de la rentrée, je reste assez partagé, et comme dans beaucoup de romans, il faut distinguer le thème choisi et ce qu'on en fait. Franz Stangl et moi est loin d'être mauvais, loin de là, et pour pouvoir le mesurer, il faut un éclairage sur Stangl lui même (s'il est dans le titre, c'est bien qu'il est important pour le texte).Franz Stangl est un haut dignitaire nazi, qui a connu une ascension fulgurante au sein de la Gestapo, qui a dirigé un programme... [Lire la suite]
23 août 2011

Revoilà l'apocalypse

Celui-ci, j'en suis sur, ne plaira pas à tout le monde, c'est un fait. Pourtant, y'a tout plein de choses dedans, et un oeil averti pourra repérer des références à plein d'auteurs différents plus connus que Xabi Molia. "J'en veux pour preuve" (comme disais monsieur Gilot, mon professeur de francais en première, justifiant ses propos par le texte lui même) les procédés utilisés par Molia et que l'on retrouve chez Antoine Volodine, Richard Matheson ou Cormac McCarthy.Parce qu'en effet, on peut retrouver là dedans tout l'aspect... [Lire la suite]
20 août 2011

Le syndrome de la mousse

Oh là, non ! Que nenni ! Je ne parle point dans ce titre alléchant du texte lui même mais de la manière dont je prévois de le lire. Je vais donc commencer par vous en parler rapidement mais le plus exhaustivement possible avant d'expliquer la présente introduction. Donc, ca s'appelle Sollicciano. Un petit éclairage rapide pour ceux qui, comme moi jusque là, se demande si Sollicciano est un nom comme ca ou si ca existe vraiment, et au quel cas qui c'est, qu'est ce que c'est, est-ce que ca se mange, est-ce que c'est diététique, est-ce... [Lire la suite]

07 août 2011

Une définition du partage

Et qu'avons nous ce coup ci ?On se retrouve ici avec la première publication d'un jeune auteur francais répondant au nom sonore de Florian Mazoyer. C'est aussi précisement à ce point de ma critique que je me dois de vous faire une confession importante concernant mes critiques sur les recueils de nouvelles même si je ne doute pas un instant, si vous fréquentez le blog de la Confrérie, que vous connaissez la teneur des propos que vous allez lire tout bientôt (genre sur la prochaine ligne): la critique de nouvelles est chose assez... [Lire la suite]
10 juin 2011

Robert-Enke Strasse

Ne vous fâchez pas, avec Plonger, il y en a pour tout le monde. Mais avant de commencer à disserter sur le texte, arrêtons nous un instant sur Robert Enke. Enke, qui est au centre du roman, était un gardien de foot à la carrière qui ne ressemble pas à grand chose. Sa carrière n'a jamais vraiment eu de point d'orgue, quoiqu'on puisse imaginer que son passage au Benfica Lisbonne en soit un.Ne nous trompons pourtant pas, Enke était un excellent gardien. Au fond, Enke était un peu comme les comédiens habitués aux seconds rôles: ils... [Lire la suite]
03 mai 2011

Du pur amour et du saut à l'élastique

Max est philosophe et il se retrouve un matin dans une magnifique chambre avec à côté de lui, dans son lit, Blandina Blandinova, une sublime blonde, mannequin de 1.85m.Mais Max ne se souvient plus comment celui-ci a réussi l'exploit de passer la nuit avec une femme pareille.Commence une grande histoire d'amour entre Blandina et Max, pleine de rebondissements.Voici le roman qu'il vous faut si vous avez besoin de rire !Les situations cocasses ne cessent de s'enchaîner et l'on se demande toujours ce qui va encore arriver à Max.Une... [Lire la suite]
09 février 2011

Note a manipuler avec précaution tant elle date

Hier soir, j'ai enfin réussi à venir à bout de "Entendez vous dans les montagnes..." de Maissa Bey. Enfin.Non pas que ce soit mal écrit ou que le sujet ne soit pas intéressant, mais finalement, c'est peut-être juste pas tellement mon truc.On ne peut pas dire que c'est mal écrit sans prouver qu'on a pas lu le livre, le sujet est plutôt intéressant mais la façon d'écrire ne me conquis pas outre mesure. La récurrence des points de suspension, même pour traduire l'état émotionnel du personnage principal ne sont pas... [Lire la suite]