Le retour goddard    Avoir le service de presse d'un livre avant sa sortie pour un libraire reviendrai pour un mordu de cinéma à avoir un ticket de cinéma pour l'avant première. Quelques fois c'est sympa. D'autres fois c'est naze et tu te demandes pourquoi tu y es allé mais en même temps y'avait rien d'autre à f***** hier soir et puis c'était gratuit. Mauvais argument mais mettons. Et quelques fois...tu en ressors avec la banane qui ne te quitte plus et si tu croises ton ami-e qui te demande pourquoi tu as ce sourire de joker et ces yeux légèrement... corrigeons... complètement explosé tu lui répondra: "ah là là mon gars, ya un truc qui va sortir là!..."

 

LE RETOUR


 Le retour est une crème. Un truc que l'on commence et ne lâche plus tellement c'est prenant, fin, bon et crédible. C'est la force de Goddard, la maîtrise du style de son récit, l'empathie pour ses personnages et une intrigue aux ramifications historiques profondes provoquant des sacrements bons coup de théâtre.

  En gros ça commence lorsque Chris Napier, le héros du récit, revient à Tredower House, demeure familiale pour assister au mariage de sa nièce. On sent déjà là notre Chris un tintinnet en marge de cette riche famille pesant d'un poids industriel et financier lourd sur la région des Cornouailles depuis que le grand oncle Joshua est revenu fortuné d'Amérique, grand Oncle assassiné il y a des années. Le hic c'est qu'un ami d'enfance de Chris, Nick, fait irruption dans la cérémonie en tenant des propos pour le moins dérangeant, "soit disant" que son père, pourtant l'héritier testamentaire originel du-dis Joshua et donc de Tredower House (car plus ou moins adopté par ce dernier) accusé du meurtre de joshua puis pendu, serait innocent. Le lendemain, on retrouve Nick pendu.
Vous m'avez perdu?? Bon, le père de Nick était l'héritier de joshua mais l'aurait dessoudé. Mais en fait d'après Nick Non. Pi le lendemain il se pend. PLus clair là??
Ce nouveau scénario ne convient pas à la famille de Chris pour qui c'est là l'utime geste d'un fou qui était le fils d'un fou. Mais notre héros, rongé par le remord va finalement tenter de voir plus clair dans le geste de son ancien ami, tenter de comprendre. Et de déterrer le passé.

Allez. Je vous entend déjà: qui dit saga familliale dit "arbre généalogique à se farcir". Oui c'est vrai mais passé les premiers chapitre ça devient plus simple et il est assez facile de saisir qui est qui. Les secrets de famille vont avec la mort de Nick et la détermination de Chris à comprendre exploser au visage de tous.

Allez, vous allez me rétorquer que ça va être juste une engueulade de famille et un règlement de compte sur canapé. Grossière erreur! Allez dire ça aux cadavres que vous allez croiser (rien de glauque, désolé pour les fans de gore passez votre chemin, l'interêt est autre). Non c'est bourré de suspense et de secrets qui se dévoilent au fur et à mesure des rebondissements. Les secrets de familles ne sont pas tous beaux et ont de sérieuses répercutions sur la génération actuelle.

(démarrage lent mais rythme s'accelere/ on pense vite savoir le fin mot de l'histoire mais on va de surprise en surprise/

Et puis, une maîtrise de l'écriture! Car une bonne histoire, c'est bien, une histoire raconté de la manière qu'il faut, c'est un régal!

 

sortie vers le 20 août (normalement à vérifier car la date officielle est son mon bon de commande au taf et là je suis chez moi alors vous allez pas me la ramener si je me plante raaaaaaaaaaaaah)

 

 

Ravhin.