9782919186020Mon Dieu, que j'me suis dit, il serait peut-être temps de commencer l'année, dis donc, et même de trouver quelque chose à lire. Et comme il me faut quelque chose de rigolo, un Will Cuppy ferait très bien l'affaire.
Ben oui, un chroniqueur satirique américain à qui on colle une converture sobre mais qui placarde un dessin stoïque d'Edika, ca laisse apercevoir ce dont il est question. Et pour ceux qui, sans doute, se posent la question, la cohabitation de la sobriété et d'Edika, du simple et de l'absurde, visuellement, ca fait mouche.

Et pour le reste, qu'est-ce qu'on a avec Grandeur et décadence d'un peu tout le monde ?
On a quelques relents de Desproges, éventuellement, avec cette sorte d'innocence coupable et cette manière qu'a la plume de faire passer le petit air espiègle du gamin à la fois fier et joyeusement désespéré par sa propre vanne. Pourtant, passé quelques pages et quelques chroniques, c'est moins évident que ne le laisse présager l'entame. Les promesses du rythme et de l'articulation des récits, de leur interdépendence s'écorne petit à petit, et même si on a des petits textes assez plaisants sur les grandes figures de l'histoire, on regrette le faux rythme qui s'invite sur certaines pages.
Et je fais peut-être ma chochotte sur ce point là, mais les références incessantes aux notes en bas de page (on peut en compter quatre ou cinq par pages) pour apporter des bons mots, des tournures de phrases oudes remarques raccords avec le sujet de la chronique mais pas forcément avec la phrase à qui on colle la remarque, ben c'est finalement très dommage.

Pour le reste, placer un humour décalé sur l'histoire n'est pas forcément une mauvaise idée, bien au contraire, d'autant plus qu'on est pas du tout dans une réécriture de l'histoire elle même mais dans des récits qui la racontent avec ironie et bienveillance (et je suis aussi très content de trouver enfin quelqu'un qui n'aime pas Louis XIV, mais alors pas du tout. Ca n'a pas grand choseà voir, mais je voulais l dire et je me retrouve du coup à livrer un parfait exemple des notes en bas de page dont je parlais plus haut).

Donc bon. C'est un livre apéro. Ce n'est pas particulièrement prise de tête. Ce n'est pas bien écrit, mais ca reste agréable et on se retrouve avec ce bouquin apéro, à grignoter avant de se lancer dans plus gros, ou plus grand, ou les deux.