Un article expérimental, aujourd'hui. Je ne vais pas parler d'un livre, mais d'un jeu de société, et puis c'est tout. De toutes facons, comme l'Afghan se dore le cuir, le Comte porté disparu, Catalsa attend et Nuxx2 toujours pas intronisé, je suis (presque) seul dans la baraque, je fais ce que je veux.

Alors, Gallimard, qu'on connait tous, fête son anniv cette année, un centenaire comme il n'y en a pas tous les ans. On a vu des albums consacré à eux, une rue rebaptisée, des vieux textes réédités pour leur caractère symbolique dans l'histoire de la maison (et même pas un post sur la Confrérie, hum...) et pour les fêtes de fin d'année, je jeu de société.
Pour l'avoir testé avec l'Afghan, ca se présente un peu comme un Trivial Pursuit, à ceci près, et le détail est suffisamment important pour perdre son appellation, qu'il n'est axé que sur la littérature. Il n'y a que ca, et même si le fond Gallimard est largement représenté, il ne sont pas les seuls à être dans le propre produit.
Les questions en elles-même ne sont pas forcément faciles, on est partagé entre "Qui est le personnage de fiction créé par JK Rowling ?" à "Les deux Nobel Albert Camus et Claude Simon sont nés la même année: vrai ou faux ?", en passant par d'autres questions sur Rabelais, Saint-John Perse, Wilde, Hugo ou Kaddour (et plein d'autres, évidemment), et deux questions semblables sur Fénelon, mais bon, c'est le jeu.
Les camemberts de la poursuite triviale sont remplacés par des défis, passages obligés et nécéssaires pour avancer. Il s'agit de mimer, de dessiner, de faire deviner, de retrouver des citations.

untitled

Pour les détails plus partiques, deux avantages majeurs prédominent: on peut, par exemple, sortir de table à onze heures et demi du soir et commencer une partie sans se coucher à l'aube (à moins de ne jamais avoir lu, mais bon, ca, c'est vous que ca regarde); et surtout, les règles s'ingurgitent en deux minutes.
Donc, je suis sur que vous allez aller vous le procurer, mais laissez moi vous prodiguer un conseil: il faut courir. Gallimard n'en a déjà plus et c'est un jeu qui part très vite. Et comme on se retrouve tous en famille pour la fin décembre...