backstage_001_pierre_qui_rouleSi vous aimez les Stones et leur légende, cette BD est faite pour vous ! Dans « Backstage… », nous partons au début des années 60 pour suivre avec attendrissement les premiers pas vers la gloire des deux adolescents les plus célèbres de Dartford (Kent, UK) : Mick Jagger et Keith Richards. Pour ceux qui l’ignoraient jusque-là, les membres les plus charismatiques du groupe de rock anglais, respectivement chanteur (ça, c’est Mick, la grande bouche) et guitariste (forcément Keith-le-rebelle-taciturne), ont grandi dans le même bled avant de se croiser un beau matin sur le quai d’une gare et d’échanger leurs goûts musicaux. Or, quand à 17 ans on est fan de blues, mais qu’on a tout juste les moyens de s’acheter quelques disques importés en guise d’évasion, la fondation d’un groupe destiné à conquérir le monde relève encore de l’utopie ! C’est donc cette genèse pleine de naïveté et de fraicheur mais aussi d’espoir (beaucoup) et de désillusion (un peu) que les auteurs nous servent, à un âge de la vie où la musique reste un projet d’avenir parfaitement sensé, où la fraternité ne se conçoit que dans l’opposition au régime parental et surtout où le choix artistique prime le plus clair du temps sur l’aspect commercial (la règle n’empêchant pas l’exception… en bon pragmatisme britannique qui se respecte, of course). Bref, pas mal de références politiques et sociales chères à Fluide Glacial mais pas seulement.

Car, si on voulait aller à l’essentiel, le génie de cette BD réside avant tout dans son style. Un style qui ne paye pas de mine au premier abord mais qui s’avère au final franchement efficace, tant dans le fond (comique de situation omniprésent, nombreuses allusions aux chansons du band ou au passé des protagonistes) que dans la forme (des comic-strips de 6 cases sobrement dessinés avec un coup de crayon qui rappelle l’univers de Titeuf). Un ouvrage qui devrait en appeler d’autres à en juger par l’intérêt croissant des lecteurs de tout poil pour les vieilles stars du rock : je pense ici à la bio officielle (« Life ») du guitariste des Stones qui est devenue un véritable best-seller au printemps et que je recommande mais je pourrais également citer l’excellent «Trois couleurs – Rock, sexe et poésie » (sorti fin juin) sur le phénomène Doors. Les anecdotes croustillantes qui parsèment leurs chemins plus ou moins tortueux vers les sommets des charts continueront, à n’en pas douter, à alimenter l’imagination de quelques fans glissés parmi les illustrateurs. Vous avez dit Led Zep ?