Quelle étrange lecture nous fais tu là, ô Grand Adnihilo, Lecteurs des Lecteurs, ô Grand Libraire Extraordinaire !
Eh ben oui, j'ai lu, et je fais partie d'une infime et presque indécelable bout de morceau de l'humanité qui a lu Course dans la Gruyère et description des moeurs et des sites les plus remarquables de cette intéressante contrée du canton de Fribourg et autant vous le dire cash, c'est une lecture assez plaisante.

Avant que vous vous y lanciez, toute fois, laissez moi vous avertir d'un détail qui peut avoir toute son importance: si on ne connait pas la Gruyère, on est bien vite largué. Prenez moi, par exemple (je veux dire, prenez moi comme exemple), bien que suisse, je ne connais pas la Gruyère tant que ca. J'y vais de temps en temps, je parcours Gruyères, les environs du château des comtes, flâner sur la place Saint-Jean, autour de la chapelle de Saint-Jean-Baptiste, et je n'en connaissais alors pas plus que ca. Je voulais me documenter là dessus, et même si ce texte est bien foutu, il n'est pas des plus accessible pour les novices (pour un détail purement pratique mais important à dire, il s'agit d'un texte du dix-neuvième siècle).
A vrai dire, même s'il est écrit sous une forme littéraire, le texte prendrait plus de sens s'il est utilisé comme un guide touristique. Prenons pas exemple le chapitre concernant Vuippens, petit village de la région, les quelques lignes qui compose le chapitre son consacrées au deux tiers aux ruines du château d'Everdes, incendié par les armées bernoises et fribourgeoises vers 1340, ben si on ne l'a pas déjà vu, pas dans l'oeil, ou pas à côté de soi, forcément, ca perd en intérêt. Ou alors, ca nécessite un très grand intérêt pour la Gruyère.

Parce que mes petits potes, c'était puissant, la Gruyère, à l'époque. Entre la Savoie, Berne, Fribourg et assurant le maillage entre tout ca. J'entends par l'époque, avant le démantèlement du comté, qui a mangé une sacrée banqueroute au seizième siècle.
Et puis hors de tout détail historique, il suffit de s'y balader, à pieds ou en voiture, de marcher dans Gruyères même (mais pas forcément dans Bulle, en revanche) pour qu'on s'aperçoive que ca déchire.
Quoiqu'il en soit, si tu as une voiture et que tu veux passer des congés en Suisse, choisis la Gruyère. L'Engadine, c'est vachement beau aussi, mais c'est pas le sujet, là, on parle de la Gruyère et de Course dans la Gruyère et description des moeurs et des sites les plus remarquables de cette intéressante contrée du canton de Fribourg dont je ferais bien de vous donner les références exactes, parce qu'en France, c'est un livre qui ne doit pas être facile à trouver. Alors écoute bien et commande le:

"Course dans la Gruyère et description des moeurs et des sites les plus remarquables de cette intéressante contrée du canton de Fribourg"
Edition A La Carte
9782884649162
et là où j'ai pu l'avoir, il coûtait 21 francs. Suisses.