La_vie__ternelle

  Vous voulez la vie éternelle? Eh bien vous allez devoir surveiller votre "pente" et tout faire pour vous faire remarquer par la société! Car seuls les meilleurs peuvent accéder à la caste des amarantes et obtenir le droit à la vie éternelle. En somme vous êtes à Clarges. La population est réglé en caste. Les non-inscrits: ceux qui vivent normalement sans histoire, sont des glurons. Mais si vous vous inscrivez, vous devrez suivre la "pente" c'est à dire suivre et construire votre chemin qui vous menera successivement de la caste "couvée", "cale", "troisième", "seuil" et enfin, amarante. En tant que glurons, vous pouvez mourir (comme nous) du jour au lendemain. Mais chaque pallier (couvée, cale ex...) vous octroi des années de vies supplémentaire. Et si vous maîtrisez bien votre pente, vous deviendrez peut être amarante, seul détenteur de la vie éternelle. Une sorte de panthéon vivant. 

Gavin Waylock désire de nouveau la reconnaissance publique. Il y a longtemps, il fut amarante, mais condamné à mort il a, a l'insu de tous, survécu en changeant d'identité. Désirant revenir parmi la "Société" il se lance dans un programme de reconquête social mais il y a un hic. Il croise malencontreusement la route d'une amarante qui le reconnaît, celui du meurtrier qu'il a été. Mais Waylock est prêt à tout pour revenir parmi l'élite, y compris à devenir un monstre. L'obsession de gloire de Waylock va non seulement bouleverser sa vie, mais aussi celle de la société.

A travers ce roman Jack Vance nous plonge dans une société régie par l'idéal de reconnaissance. Une société dominé par ce panthéon vivant. L'obsession de tous: gagner des points de prestige pour augmenter votre pente. Mais derrière cette société idyllique transparaît son autre face, celle d'une société cruelle et assassine. Waylock n'est au font qu'un homme de cette société. Un roman dystopique rythmé comme un thriller. Waylock comme anti-héros pour une mise en garde d'un monde trop parfait. Un bon bouquins de sf en somme.


Ravhin/l'afghan.