Les_visages   Les visages de Kellerman est à l'heure où je vous parle, déjà en rupture. Peut être bien pour la deuxième fois. En gros, tous les volumes imprimés ont été vendus, c'est dire le succès de ce livre. Sonatine a peut être aussi tendance à produire un peu juste ses quantités en impression.

  Toujours est il que j'ai passé un très agréable moment à lire ce livre. Encore une fois, et c'est problématique des livres bien écrits, je l'ai lu très vite. Bon signe aussi ça. Dire que c'est le meilleur thriller de l'année comme le proclame la petite phrase en bas est peut être fort, mais ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il y a une écriture et une ambiance! Entendez par là: de qualité. Un sens de l'ambiance et de la mise en place.
Tout démarre lorsque Ethan Muller, jeune galeriste à New York, récupère un peu par hasard toute une série de dessins extraordinaires, plusieurs centaines, entassés dans des cartons dans un appartement d'une résidence appartenant à sa famille. L'auteur de ces dessins, Victor Crake, semble avoir disparu il y a peu mais peut importe, c'est l'occasion pour notre galeriste d'entrée dans la cour des grands. Si l'artiste veut un jour avoir sa part des bénéfices, il n'aura qu'à taper à la porte.
La gloire est là. Mais un jour, un appel téléphonique. Celui d'un ancien policier. Il a reconnu sur certains dessins le visage d'enfants assassinés des années auparavant. Des affaires qui n'ont jamais été résolus.
A partir de ce moment les choses ne vont plus être pareilles pour Ethan Muller qui va être complétement obsédé par cette histoire qui va tout changer pour lui.

On ressent cette ambiance du mec passionné et dépassé par cette histoire. L'enquête patauge. Les évènements autour d'Ethan deviennent bizarres. Son père avec qu'il il n'a quasi jamais eu de contact, de bons contacts, le harcèle tout à coup pour ces dessins. L'obsession d'Ethan sur la culpabilité ou non de Crake l'obsède, au point de bouleverser sa vie.

On a à la lecture de ce livre l'étrange impression d'un thriller qui n'en n'est pas un. Pour les amateurs de tension nerveuse et d'assassins qui va vous sauter dessus sans prévenir à la page suivante, passez votre chemin. Les meurtres ont ici eu lieu il y a longtemps, le meurtrier est, soit vieux, soit mort. Ici la trame tourne autour du secret qui entour Victor Crake, de la passion et de l'obsession d'Ethan Muller pour cet artiste/assassin(?). La qualité de l'intrigue et de la narration vous pousse à tourner les pages ne serais que pour comprendre et savoir. Quelle est la relation entre Crake et les enfants morts? Pourquoi et où Crake a t-il disparu? Quel rapport avec les étranges évènements qui surviennent autour d'Ethan à mesure qu'il s'enfonce dans cette obsession?

En somme, un bon livre de littérature Américaine à la sauce Thriller, un style inhabituel mais très plaisant.