Sph_res   Ouais bon, je fais des jeu de mots très nuls mais j'assume! Toujours est il que derrière ce titre un peu facile apparaît le fil conducteur de ce très bon récit de Sf.

Tout d'abord un peu de digression comme j'en ai l'habitude. J'ai pas vraiment fait de recherche à ce propos mais il me semble de mémoire que la sphère, l'objet sphère extraterrestre, est un classique récurrent de la Sf. Es-ce parce que c'est une forme "parfaite", qui renferme des tas de fantasmes énigmatiques? (je pense au film de sf du même nom notamment...) Faut dire que recevoir la visite d'un cube, ou d'un parallélépipède rectangle ça aurait moins de gueule et de crédibilité...

Mais revenons à SphèreS de Jean Michel Calvez. L'auteur n'est pas un anonyme du genre et pourtant très peu connu du grand public même s'il a été nominé au grand prix de l'imaginaire 2008 (pour dernier souffle).

Sphères est ce que j'appellerai de la "hard sciences" s'il fallait le placer dans une case. Je vous laisse faire un petit tour sur wikipédia pour la définition de "hard sciences". Ici, pas de batailles interstellaires ni de voyages intergalactiques. Mais plutôt l'apparition dans notre monde actuel, en plein milieu du pacifique, d'une sphère. Gigantesque. Sphère qui semble disparaître et apparaître selon des cycles réguliers. Elle ne dit rien. N'explique rien. Elle est là et c'est tout. Et ça, ça fout vite le bordel sur notre planète Terre car pas besoin d'être expert en psychologie pour comprendre que l'inconnu, on n'aime pas trop ça.

Sphères est de le récit de la réaction humaine face à ce phénomène inexpliqué. On suivra bien entendu 2-3 personnages centraux, journalistes scientifiques intégrés à un comité "sphère" pour comprendre ce phénomène qui semble évoluer, et pas selon les meilleurs présages...

La question du quoi et du pourquoi est ici centrale, on est loin des "Mulder" et "Scully" qui, au bout de trois phrases échangés, en conclurons à une énième réminiscence d'un extraterrestre mort pendant la seconde guerre mondiale. Non non, bien que j'adore X-Files, on est ici dans une démarche rationnel pour comprendre l'inexplicable.

Et c'est bien que qui est passionnant! On se demande continuellement ce que c'est. On est dans l'urgence et cela se ressent dans ce récit bien mené. A aucun moment ce n'est du scientifique soporifique barbartif! C'est construit comme une course contre la montre qu'il faut résoudre car les relations internationaux se dégradent et des vies sont en dangers. Ça rejoint même le roman d'aventure.

Au final ça donne un concentré de "bordel mais c'est quoi ce truc" avec du "bon là faut qu'on trouve une solution parce ça sent pas bon tout ça..." ! De la hard sf, rationnel mais très ouverte, intense.

Dans la même lignée que L'arène des géants :

L'arène des géants (4ieme de couv)

Lors de forages, on retrouve fortuitement dans le sous-sol une structure couvrant toute la planète. Alors que des experts du monde entier conjecturent sur l'origine de cet artefact qui ne peut être qu'artificiel, la Terre sort de son orbite pour quitter le système solaire, maintenue intacte grâce à cette structure. On s'aperçoit alors d'un détail improbable : elle pourrait percuter un autre corps céleste lointain, peut-être habité lui aussi...

Ce techno polar, à la hauteur des meilleurs américains, introduit plusieurs axes de réflexion : quelle sera notre attitude lors de notre première rencontre avec une race « développée » ; saurons-nous juguler nos peurs et refuser la stratégie de « l'attaque préventive », même si celle-ci semble être la voie à emprunter pour sortir de la crise ?l_ar_nes_des_g_ants

Ravhin/l'afghan.